Nouveau

Comté de Harnett LST-821 - Histoire

Comté de Harnett LST-821 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Comté de Harnett

Un comté du centre de la Caroline du Nord.

(LST-821 : dp. 1625 ; 1. 328' ; n. 50' ; dr. 11' ; s. 12 k ;
Cpl. 266 ; une. 8 40 mm., 12 20 mm.; cl. LST - 11)
LST - 21 a été établi par Missouri Valley Bridge Iron Works, Evansville, Inc., 19 septembre 1944, lancé le 27 octobre, parrainé par Mme Hugh Robertson Sr.; mis en commission partielle le 14 novembre pour la croisière sur le Mississippi ; et commandé à la Nouvelle-Orléans le 22 novembre, sous le commandement du lieutenant C. J. Rudine.

Après le shakedown au large de la Floride, le LST-821 a quitté la Nouvelle-Orléans le 27 décembre pour la côte ouest, arrivant à San Diego le 18 janvier 1945. En route pour San Francisco et Pearl Harbor, où il a chargé une cargaison supplémentaire, le LST-821 est arrivé à Entwetok, Îles Marshall, le 7 mars . Pendant les 5 semaines suivantes, il a opéré à proximité d'Entwetok, d'Ulithi et de Guam avant de naviguer vers Okinawa.

La campagne contre la forteresse d'Okinawa détenue par l'ennemi était bien avancée quand le LST-821 est arrivé le 18 avril. Cinq jours plus tard, elle a déchargé sa cargaison d'hommes, de véhicules et de fournitures au large de Ie Shima. Le 24, il embarqua 183 hommes de la 77e division d'infanterie et les transporta sur la côte ouest d'Okinawa, puis retourna à Ulithi le 5 mai pour une courte révision.

Pour le reste de la guerre, elle a transporté des troupes et du matériel entre les bases américaines du Pacifique, alors que les forces américaines se préparaient à un éventuel assaut sur la patrie japonaise. L'acceptation du Japon ou les termes de paix des Alliés ont empêché toute invasion du Japon et le LST-821 a poursuivi ses opérations avec les forces d'occupation en Extrême-Orient jusqu'au 11 décembre, date à laquelle il a navigué pour les États-Unis.

Le navire de débarquement est arrivé à San Diego le 7 janvier 1946; a navigué vers Portland au début d'avril et a été désarmé à Vancouver, Washington, le 8 juillet 1946. Il est resté dans la flotte de réserve du Pacifique pendant les 20 années suivantes et a été nommé comté de Harnett le 1er juillet 1955.

Le comté de Harnett a été remis en service le 20 août 1966 pour aider à répondre à la demande importante et croissante de navires pendant la guerre du Vietnam. Après un entraînement au shakedown au large de la baie de San Francisco, il est parti en service avec la Force amphibie, la flotte du Pacifique, qui s'est poursuivie en 1967.

Le LST-821 a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


USS Harnett County (LST-821) - Historique du service

Pendant la Seconde Guerre mondiale, LST-821 a été affecté au théâtre Asie-Pacifique et a participé à l'assaut et à l'occupation d'Okinawa Gunto d'avril à juin 1945. Après la guerre, il a occupé l'Extrême-Orient jusqu'au début de décembre 1945. LST-821 est retourné aux États-Unis et a été désarmé en mars 1946 et affecté à la Flotte de Réserve du Pacifique. Le 1er juillet 1955, tous les LST restants ont reçu des noms de comtés américains LST-821 a été nommé USS Comté de Harnett (LST-821).

Remis en service le 20 août 1966, Comté de Harnett a vu un service étendu dans la guerre du Vietnam, participant aux campagnes suivantes: la contre-offensive vietnamienne - Phase II (12 janvier au 31 mai 1967) la Contre-offensive vietnamienne - Phase III (1 juin au 12 juillet 1967 et 17 août 1967 au 29 janvier 1968) la contre-offensive du Têt (30 janvier au 27 février 1968) la contre-offensive vietnamienne – phase IV (9 avril au 30 juin 1968) la contre-offensive vietnamienne – phase V (1er juillet au 1er novembre 1968) la contre-offensive vietnamienne – phase VI (2 au 4 novembre 1968 et 8 décembre 1968 au 22 février 1969) la contre-offensive du Têt/69 (23 février au 7 mai 1969) Vietnam été-automne 1969 (4 août au 31 octobre 1969) Vietnam hiver-printemps 1970 (1er novembre 1969 au 22 janvier 1970 et du 17 février au 30 avril 1970), la contre-offensive du Sanctuaire (du 1er mai au 30 juin 1970) et la contre-offensive vietnamienne – Phase VII (du 1er au 21 juillet 1970).

Redésigné un appel d'offres de patrouille, USS Comté de Harnett (AGP-821) au printemps 1970, il est désarmé le 12 octobre 1970 à Guam. Le navire a été transféré au Sud-Vietnam dans le cadre du programme d'assistance à la sécurité le 12 octobre 1970 et rebaptisé RVNS Mon Tho (HQ-800). Mon Tho faisait partie de la flottille de trente-cinq navires de la marine de la République du Vietnam qui ont navigué vers la baie de Subic après la chute de Saigon en avril 1975. Il a été transféré aux Philippines le 5 avril 1976, a été nommé BRP Sierra Madre. Il s'est échoué sur le récif d'Ayungin (deuxième récif de Thomas) dans les îles Spratly en 1999, et depuis lors, il est devenu un avant-poste avancé des forces armées des Philippines.

LST-821 a gagné une étoile de bataille pour le service de la Seconde Guerre mondiale. En outre, Comté de Harnett a remporté neuf étoiles de bataille, deux prix de la Presidential Unit Citation et trois prix de la Navy Unit Commendation pour la guerre du Vietnam.

Citations célèbres contenant les mots service et/ou histoire :

&ldquo Dans les édifices publics réservés au soin et à l'entretien des biens du moyen âge, un personnel de service les préposés à l'art font l'éloge de tous les gribouillages et gribouillages morts et non pertinents qui, au mieux, n'ont qu'un intérêt historique pour les idiots et les fainéants. &rdquo
&mdashGeorge Grosz (1893�)

&ldquo dans l'histoire le grand moment est celui où le sauvage cesse tout juste d'être un sauvage, avec toute sa force pélasgique velue dirigée vers son sens de la beauté, et vous avez Périclès et Phidias, et pas encore passé dans la civilité corinthienne. Tout ce qui est bon dans la nature et dans le monde est dans ce moment de transition, lorsque les sucs basanés coulent encore abondamment de la nature, mais que leur astringence ou leur âcreté est révélée par l'éthique et l'humanité. &rdquo
&mdashRalph Waldo Emerson (1803�)


Laststandonzombieisland

Chez LSOZI, nous allons sortir tous les mercredis pour jeter un coup d'œil aux anciennes marines à vapeur/diesel de la période 1859-1946 et dresser le profil d'un navire différent chaque semaine.

Navire de guerre mercredi 19 mars, The Tales of Harnett County

Ici, nous voyons la beauté utilitaire qu'est le navire de débarquement de chars de classe LST-542 Comté de l'USS Harnett (LST-821). La plupart des LST, conçus pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale pour larguer des troupes et des fournitures directement sur une ligne de plage depuis leurs portes en ciseaux sur la proue, portent le nom des comtés et du comté de Harnett (du nom d'un comté de Caroline du Nord qui fait partie du grand Raleigh- Durham-Chapel Hill) est le seul navire de l'US Navy jamais inscrit sur la Navy List à porter ce nom.

(Pas LST821, mais montré pour vous donner une idée des portes LST)

Mais elle n'a pas toujours eu ce surnom. Lorsqu'il fut mis à l'eau le 19 septembre 1944 à la Missouri Valley Bridge & Iron Company, Evansville, Indiana, il avait juste son numéro de coque comme référence (LST-821). Vous voyez que la Marine a construit tellement de ces navires de 4000 tonnes et 328 pieds de long qu'on leur a juste donné des numéros. Elle n'a pas ramassé le Comté de l'USS Harnett doublage jusqu'en 1955.

La classe LST-542 a fourni un service yeoman’s à travers les TO d'Europe et du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces navires étaient des améliorations par rapport à l'ancienne classe 491 et ajoutaient une passerelle de navigation, l'installation d'une usine de distillation d'eau d'une capacité de 4 000 gallons par jour, le retrait des tubes de ventilation du pont-citerne de la section centrale du pont principal, le renforcement du pont principal pour embarquer un plus petit Landing Craft Tank (LCT), et une mise à niveau du blindage et de l'armement, avec l'ajout d'un canon de calibre 3″/50. Elle pouvait flotter dans aussi peu que 2 pieds d'eau une fois déchargée et transporter une équipe de débarquement de 16 officiers, 147 hommes enrôlés.

Lors de sa mise en service le 14 novembre 1944, il a été précipité dans le Pacifique et a débarqué des hommes et des cargaisons à Okinawa pendant les batailles décisives de 1945. Lorsque la paix a éclaté, il a été désarmé et placé en réserve. Elle a remporté une battlestar pour cette campagne.

Au Vietnam, notez l'agitation de la boue dans les eaux peu profondes, les minuscules PBR de 26 pieds à côté et les hélicoptères sur le pont

Lorsque le Vietnam est arrivé, elle a été dépoussiérée de sa décennie dans les boules de naphtaline en 1966 pour fournir un soutien logistique et des troupes pendant ce conflit, participant à plus d'une douzaine d'opérations au cours de quatre ans, remportant 3 distinctions d'unité de la marine, 2 citations d'unité présidentielle, et 9 étoiles de bataille. Pendant longtemps, elle a servi comme patrouilleur, faisant le plein de Navy PBR’, d'équipes de Navy SEAL et d'hélicoptères Seawolf, ainsi que d'unités de l'USCG. USS Harnett County (AGP-821). En tant que telle, elle était fière d'être membre et vaisseau-mère du Mekong Delta Yacht Club

En octobre 1970, il est désarmé dans le cadre du retrait américain en Indochine et transféré le même jour à la marine sud-vietnamienne.

Au loin dans le cadre de la flotte RVN en exil en 1975 naviguant dans Subic

Là, son nom a été changé en RVNS My Tho (fanion numéro HQ-800) et a continué à servir intensivement dans ce conflit pendant encore cinq ans sous un nouveau drapeau. Lorsque le Sud-Vietnam est tombé en 1975, le My Tho, avec une flottille de plus de 30 autres navires RVN, a navigué, rempli de réfugiés aux Philippines. Là, ils étaient une flotte exilée en étant pour un pays qui n'existait plus depuis près d'un an.

Le 5 avril 1976, après un an dans les limbes, l'ancien LST a été remis à la marine philippine dans le cadre d'un accord où il a été ajouté à la liste de la marine de ce pays en tant que BRP Sierra Madre (LT-57), pour être utilisé pour transporter des marines PN autour de l'immense archipel, ce qu'elle a fait pendant les 23 années suivantes.

En signe de revendication d'enjeux territoriaux, la marine philippine a échoué BRP Sierra Madre sur le récif semi-submergé d'Ayungin (deuxième récif Thomas) 9,795°N 115,856°E, faisant partie de la chaîne de l'île Spratly en 1999 pour servir en quelque sorte d'avant-poste semi-fixe dans la mer de Chine méridionale à environ 105 nm des Philippines elles-mêmes. Ce récif est disputé entre la Chine et les Philippines, donc avec le Sierra Madre avant-poste là-bas, Manille a une revendication beaucoup plus tacite sur le récif et ses eaux adjacentes (et les fonds marins). Taïwan, la Malaisie, Brunei et le Vietnam revendiquent également les Spratleys pour eux-mêmes.

Elle a toujours une monture avant de 40 mm et la PI Navy a plusieurs de ces vieux canons qui fonctionnent, mais personne ne peut deviner si le 40 mm montré tire toujours.

Au cours des 15 dernières années, un détachement tournant de 8 marines dirigé par un sergent supérieur, un membre du corps de la Marine et un opérateur radio de la Marine (avec une paire de téléphones satellites) ont rappelé le navire échoué et rouillé de 70 ans.

Yanto vivait seul à l'arrière du bateau, dans une pièce avec un lit, une moustiquaire, un M-16 calé contre le mur et rien qu'une bâche enroulée autour d'une barre d'acier pour le séparer de la mer. Il s'est également occupé des trois coqs de combat sur le bateau. Ils étaient attachés à divers perchoirs à l'arrière et prenaient un grand plaisir à chanter contre quiconque essayait d'utiliser les « toilettes », un bol en céramique sans siège suspendu au-dessus de l'eau par des tuyaux en fer et du contreplaqué.

Yanto a une femme et un fils de 6 ans à Zamboanga City. Comme les autres, il peut parler à sa famille une fois par semaine environ, lorsqu'ils appellent l'un des deux téléphones satellites que les hommes prennent soin de garder au sec et chargés. "C'est assez pour moi", a-t-il déclaré, à propos des 5 ou 10 minutes qu'il passe au téléphone avec sa famille. "Ce qui est important, c'est que j'ai entendu leur voix."

Comme Yanto, Loresto portait un maillot sans manches avec « MARINES » imprimé sur le devant et une section de maille entre la poitrine et la taille, des uniformes pour l'équipe de basket-ball la plus exotique du monde. "C'est un endroit solitaire", a déclaré Loresto. "Mais nous nous rendons occupés, toujours occupés."

L'équipage à distance passe son temps à bord du Sierra Madre du mieux qu'il peut. (Photo NYT)

Les Chinois, bien sûr, ne sont pas très satisfaits de la BRP Sierra Madre et ont récemment empêché l'échange de personnel et la livraison de fournitures au navire échoué en espérant que les Philippines renonceraient à leur revendication. Cela avait conduit le PI à passer au ravitaillement aérien depuis les îles principales.

Et ainsi va la saga en cours du comté de Harnett.

Déplacement : 1 625 tonnes longues (1 651 t) légères
4 080 tonnes longues (4 145 t) pleines
Longueur : 328 pi (100 m)
Faisceau : 50 pi (15 m)
Brouillon : Déchargé :
2 pi 4 po (0,71 m) vers l'avant
7 pi 6 po (2,29 m) à l'arrière
Chargé jusqu'à des charges utiles entre 1600 et 1900 tonnes ainsi que des troupes
8 pi 2 po (2,49 m) vers l'avant
14 pi 1 po (4,29 m) à l'arrière
Propulsion : 2 × moteurs diesel General Motors 12-567, deux arbres, deux safrans
Vitesse : 12 nœuds (22 km/h 14 mph) (immobilisé depuis 1999, inutilisable)
Bateaux et atterrissage
vaisseau transporté : deux LCVP
Troupes : 16 officiers, 147 hommes de troupe
Complément : 7 officiers, 104 hommes enrôlés (actuel, détachement de 10 hommes de la marine philippine et des marines)
Armement : • 1 × canon simple de calibre 3″/50
• 8 canons de 40 mm (le plus retiré en 1966)
• canons de 12 × 20 mm (supprimés en 1966)

Si vous avez aimé cette chronique, veuillez envisager de rejoindre l'Organisation internationale de recherche navale (INRO), Publishers of Warship International

Ils sont probablement l'une des meilleures sources d'études navales, d'images et de bourses que vous pouvez trouver sur http://www.warship.org/

L'International Naval Research Organisation est une société à but non lucratif dédiée à l'encouragement de l'étude des navires de guerre et de leurs histoires, principalement à l'ère des navires de guerre en fer et en acier (vers 1860 à ce jour). Son but est de fournir des informations et un moyen de contact pour ceux qui s'intéressent aux navires de guerre.

À l'approche de son 50e anniversaire, Warship International, le tome écrit de l'INRO a publié des centaines d'articles, dont la plupart sont uniques par leur portée et leur sujet.


Navire de guerre mercredi 19 mars, The Tales of Harnett County

Chez LSOZI, nous allons sortir tous les mercredis pour jeter un coup d'œil aux anciennes marines à vapeur/diesel de la période 1859-1946 et dresser le profil d'un navire différent chaque semaine.

Navire de guerre mercredi 19 mars, The Tales of Harnett County

Ici, nous voyons la beauté utilitaire qu'est le navire de débarquement de chars de classe LST-542 Comté de l'USS Harnett (LST-821). La plupart des LST, conçus pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale pour larguer des troupes et des fournitures directement sur une ligne de plage depuis leurs portes en ciseaux sur la proue, portent le nom des comtés et du comté de Harnett (du nom d'un comté de Caroline du Nord qui fait partie du grand Raleigh- Durham-Chapel Hill) est le seul navire de l'US Navy jamais inscrit sur la Navy List à porter ce nom.

(Pas LST821, mais montré pour vous donner une idée des portes LST)

Mais elle n'a pas toujours eu ce surnom. Lorsqu'il fut mis à l'eau le 19 septembre 1944 à la Missouri Valley Bridge & Iron Company, Evansville, Indiana, il avait juste son numéro de coque comme référence (LST-821). Vous voyez que la Marine a construit tellement de ces navires de 4000 tonnes et 328 pieds de long qu'on leur a juste donné des numéros. Elle n'a pas ramassé le Comté de l'USS Harnett doublage jusqu'en 1955.

La classe LST-542 a fourni un service yeoman’s à travers les TO d'Europe et du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces navires étaient des améliorations par rapport à l'ancienne classe 491 et ajoutaient une passerelle de navigation, l'installation d'une usine de distillation d'eau d'une capacité de 4 000 gallons par jour, le retrait des tubes de ventilation du pont-citerne de la section centrale du pont principal, le renforcement du pont principal pour embarquer un plus petit Landing Craft Tank (LCT), et une mise à niveau du blindage et de l'armement, avec l'ajout d'un canon de calibre 3″/50. Elle pouvait flotter dans aussi peu que 2 pieds d'eau une fois déchargée et transporter une équipe de débarquement de 16 officiers, 147 hommes enrôlés.

Lors de sa mise en service le 14 novembre 1944, il a été précipité dans le Pacifique et a débarqué des hommes et des cargaisons à Okinawa pendant les batailles décisives de 1945. Lorsque la paix a éclaté, il a été désarmé et placé en réserve. Elle a remporté une battlestar pour cette campagne.

Au Vietnam, notez l'agitation de la boue en eau peu profonde, les minuscules PBR de 26 pieds à côté et les hélicoptères sur le pont

Lorsque le Vietnam est arrivé, elle a été dépoussiérée de sa décennie dans les boules de naphtaline en 1966 pour fournir un soutien logistique et des troupes pendant ce conflit, participant à plus d'une douzaine d'opérations au cours de quatre ans, remportant 3 distinctions d'unité de la marine, 2 citations d'unité présidentielle, et 9 étoiles de bataille. Pendant longtemps, elle a servi comme patrouilleur, faisant le plein de Navy PBR’, d'équipes de Navy SEAL et d'hélicoptères Seawolf, ainsi que d'unités de l'USCG. USS Harnett County (AGP-821). En tant que telle, elle était fière d'être membre et vaisseau-mère du Mekong Delta Yacht Club

En octobre 1970, il est désarmé dans le cadre du retrait américain en Indochine et transféré le même jour à la marine sud-vietnamienne.

Au loin dans le cadre de la flotte RVN en exil en 1975 naviguant dans Subic

Là, son nom a été changé en RVNS My Tho (fanion numéro HQ-800) et a continué à servir intensivement dans ce conflit pendant encore cinq ans sous un nouveau drapeau. Lorsque le Sud-Vietnam est tombé en 1975, le My Tho, avec une flottille de plus de 30 autres navires RVN, a navigué, rempli de réfugiés aux Philippines. Là, ils étaient une flotte exilée en étant pour un pays qui n'existait plus depuis près d'un an.

Le 5 avril 1976, après un an dans les limbes, l'ancien LST a été remis à la marine philippine dans le cadre d'un accord où il a été ajouté à la liste de la marine de ce pays en tant que BRP Sierra Madre (LT-57), pour être utilisé pour transporter des marines PN autour de l'immense archipel, ce qu'elle a fait pendant les 23 années suivantes.

En signe de revendication d'enjeux territoriaux, la marine philippine a échoué BRP Sierra Madre sur le récif semi-immergé d'Ayungin (deuxième récif Thomas) 9,795°N 115,856°E, faisant partie de la chaîne de l'île Spratly en 1999 pour servir en quelque sorte d'avant-poste semi-fixe dans la mer de Chine méridionale à environ 105 nm des Philippines elles-mêmes. Ce récif est disputé entre la Chine et les Philippines, donc avec le Sierra Madre avant-poste là-bas, Manille a une revendication beaucoup plus tacite sur le récif et ses eaux adjacentes (et les fonds marins). Taïwan, la Malaisie, Brunei et le Vietnam revendiquent également les Spratleys pour eux-mêmes.

Elle a toujours une monture avant de 40 mm et la PI Navy a plusieurs de ces vieux canons qui fonctionnent, mais personne ne peut deviner si le 40 mm montré tire toujours.

Au cours des 15 dernières années, un détachement tournant de 8 marines dirigé par un sergent supérieur, un membre du corps de la Marine et un opérateur radio de la Marine (avec une paire de téléphones satellites) ont rappelé le navire échoué et rouillé de 70 ans.

Yanto vivait seul à l'arrière du bateau, dans une pièce avec un lit, une moustiquaire, un M-16 calé contre le mur et rien qu'une bâche enroulée autour d'une barre d'acier pour le séparer de la mer. Il s'est également occupé des trois coqs de combat sur le bateau. Ils étaient attachés à divers perchoirs à l'arrière et prenaient un grand plaisir à chanter contre quiconque essayait d'utiliser les « toilettes », un bol en céramique sans siège suspendu au-dessus de l'eau par des tuyaux en fer et du contreplaqué.

Yanto a une femme et un fils de 6 ans à Zamboanga City. Comme les autres, il peut parler à sa famille une fois par semaine environ, lorsqu'ils appellent l'un des deux téléphones satellites que les hommes prennent soin de garder au sec et chargés. "C'est assez pour moi", a-t-il déclaré, à propos des 5 ou 10 minutes qu'il passe au téléphone avec sa famille. "Ce qui est important, c'est que j'ai entendu leur voix."

Comme Yanto, Loresto portait un maillot sans manches avec « MARINES » imprimé sur le devant et une section de maille entre la poitrine et la taille, des uniformes pour l'équipe de basket-ball la plus exotique du monde. "C'est un endroit solitaire", a déclaré Loresto. "Mais nous nous rendons occupés, toujours occupés."

L'équipage à distance passe son temps à bord du Sierra Madre du mieux qu'il peut. (Photo NYT)

Les Chinois, bien sûr, ne sont pas très satisfaits de la BRP Sierra Madre et ont récemment empêché l'échange de personnel et la livraison de fournitures au navire échoué en espérant que les Philippines renonceraient à leur revendication. Cela avait conduit le PI à passer au ravitaillement aérien depuis les îles principales.

Et ainsi va la saga en cours du comté de Harnett.

Déplacement : 1 625 tonnes longues (1 651 t) légères
4 080 tonnes longues (4 145 t) pleines
Longueur : 328 pi (100 m)
Faisceau : 50 pi (15 m)
Brouillon : Déchargé :
2 pi 4 po (0,71 m) vers l'avant
7 pi 6 po (2,29 m) à l'arrière
Chargé avec jusqu'à des charges utiles entre 1600 et 1900 tonnes ainsi que des troupes
8 pi 2 po (2,49 m) vers l'avant
14 pi 1 po (4,29 m) à l'arrière
Propulsion : 2 × moteurs diesel General Motors 12-567, deux arbres, deux safrans
Vitesse : 12 nœuds (22 km/h 14 mph) (immobilisé depuis 1999, inutilisable)
Bateaux et atterrissage
vaisseau transporté : deux LCVP
Troupes : 16 officiers, 147 hommes de troupe
Complément : 7 officiers, 104 hommes enrôlés (actuel, détachement de 10 hommes de la marine philippine et des marines)
Armement : • 1 × canon simple de calibre 3″/50
• 8 canons de 40 mm (le plus retiré en 1966)
• Canons de 12 × 20 mm (supprimés en 1966)

Si vous avez aimé cette chronique, veuillez envisager de rejoindre l'Organisation internationale de recherche navale (INRO), Publishers of Warship International

Ils sont probablement l'une des meilleures sources d'études navales, d'images et de bourses que vous pouvez trouver sur http://www.warship.org/

L'International Naval Research Organisation est une société à but non lucratif dédiée à l'encouragement de l'étude des navires de guerre et de leurs histoires, principalement à l'ère des navires de guerre en fer et en acier (vers 1860 à ce jour). Son but est de fournir des informations et un moyen de contact pour ceux qui s'intéressent aux navires de guerre.

À l'approche de son 50e anniversaire, Warship International, le tome écrit de l'INRO a publié des centaines d'articles, dont la plupart sont uniques par leur portée et leur sujet.


Comté de Harnett

Le comté de Harnett, en Caroline du Nord, est situé dans la partie centre-est de la Caroline du Nord. Le comté de Harnett a une population de 106 283, selon l'estimation de 2006 du US Census Bureau. Avec la devise « Des racines fortes

Nouvelle croissance", vous vous attendriez à ce qu'une histoire soit fière des 595,01 miles carrés du comté de Harnett qui ont vu la première vague de Highlanders écossais en 1733.

Le comté de Harnett, en Caroline du Nord, bénéficie des avantages de vivre et de faire des affaires dans un comté rural avec le célèbre Research Triangle Park dans son arrière-cour. Le siège du comté de Harnett est Lillington. L'USS Harnett County (LST-821), construit pour la marine des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, a été nommé d'après la région.

Vous envisagez peut-être l'option financière de la faillite, un plan fédéral qui permet aux débiteurs de répartir les actifs entre les créanciers et de se libérer des obligations financières qui ne peuvent être remboursées. Dans certains cas, les débiteurs peuvent rester en activité et utiliser de nouveaux revenus pour régler d'anciennes dettes. Le comté de Harnett se trouve dans le district de l'Est, avec des tribunaux de faillite à Elizabeth City, Fayetteville, New Bern, Raleigh, Wilmington et Wilson. Le site Web officiel du tribunal peut répondre à bon nombre de vos questions sur la faillite. La division Wilson est située au 1760-A Parkwood Blvd W, Wilson, NC 27893-3564 (téléphone : 252-237-0248), tandis que la division Raleigh est au 300 Fayetteville Street, Second Floor, Raleigh, NC 27601-1799 (téléphone : 919-856-4752).

Vous rencontrez des problèmes d'endettement et vous avez peut-être des questions sur la faillite en général ? Si vous habitez dans le comté de Harnett en Caroline du Nord, veuillez visiter les cabinets d'avocats de John T. Orcutt pour obtenir des réponses dès aujourd'hui ! Nous offrons une consultation individuelle GRATUITE qui répondra aux questions et expliquera le meilleur choix d'action à prendre pour votre situation d'endettement spécifique. Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne ou appeler notre bureau de Fayetteville au (910) 323-2972 pour le faire. Si vous venez du comté de Harnett, prenez la 210 sud jusqu'à S Bragg Blvd. Pour les directions et une vue plongeante pour trouver notre bureau de Fayetteville, veuillez cliquer ici.


Par Jon Hoppe

Le 9 mai 1997, le navire de débarquement délabré de la marine philippine BRP Sierra Madre (LT-57) s'est échoué sur un récif près du Second Thomas Shoal dans les îles Spratly. Elle était bloquée, et il était certain que le navire ne pourrait pas être enlevé par ses propres moyens.

2014 photo du BRP amphibie Sierra Madre, que les Philippines ont utilisé comme avant-poste en mer de Chine méridionale. (Getty Images/Jay Direct)

Six jours plus tard, deux frégates chinoises auraient pénétré dans la région et auraient braqué leurs canons sur la carcasse échouée. Il a été allégué qu'aucune assistance n'a été offerte par les navires chinois. Mais à supposer qu'ils l'aient fait, leur aide n'aurait pas été souhaitée ou bien accueillie par l'équipage de l'ancien navire de débarquement de chars. Les Sierra Madre avait été échoué intentionnellement pour servir d'avant-poste pour renforcer la revendication de souveraineté des Philippines sur les îles Spratly. Il s'agissait de l'une d'une longue série d'actions menées par de nombreux côtés sur des revendications sur la mer de Chine méridionale très contestée.

Bien que sa coque soit aujourd'hui grêlée de trous béants et qu'elle ne soit pratiquement plus en état de naviguer, le Sierra Madre reste en service et est donc une extension officielle du territoire souverain philippin. La carcasse rouillée et abîmée abrite toujours un contingent de Marines philippins qui revendiquent la région.

L'ancien LST tire son nom des montagnes de la Sierra Madre dans le nord des Philippines, qui abritent certaines des communautés les plus reculées et inaccessibles du pays. Il est donc normal que le navire soit lui-même devenu un avant-poste éloigné et inaccessible.

Alors qu'une large couverture médiatique s'est concentrée sur le navire de débarquement rouillé de l'ère de la Seconde Guerre mondiale dans son rôle actuel de point d'éclair international, beaucoup moins de temps a été consacré à discuter de la façon dont le Sierra Madre est venu aux Philippines du tout. En fait, l'ancien LST a eu une longue carrière décorée couvrant trois marines et plusieurs continents sur cinq décennies.

Les Sierra Madre a commencé sa longue carrière comme USS LST-821. Le navire de débarquement de chars a été posé par le Missouri Valley Bridge & Iron Works à Evansville, Indiana, le 19 septembre 1944, l'un des plus d'un millier de LST qui seraient construits pour servir pendant la Seconde Guerre mondiale. Un peu moins d'un mois plus tard, il est mis à l'eau pour sa croisière sur le Mississippi jusqu'à la Nouvelle-Orléans, où il est officiellement mis en service le 22 novembre, sous le commandement du lieutenant C. J. Rudine. Elle a navigué pour le théâtre du Pacifique, passant la plupart de son temps à transporter des fournitures entre Eniwetok, Okinawa, Ie Shima, Ulithi, Guam et d'autres bases en vue de l'invasion attendue du Japon. Le navire a vu peu d'action dans la guerre, bien qu'il ait gagné une étoile de bataille. Avec le largage des bombes atomiques en août 1945 et la reddition subséquente du Japon, LST-821 plutôt concentré sur le soutien à l'occupation de ce pays. Il s'embarqua pour les États-Unis le 11 décembre 1945 et fut désarmé et placé en réserve le 8 juillet 1946.

USS LST-821 déchargement de fournitures à Ie Shima dans les îles d'Okinawa, en septembre 1945. (U.S. Naval Institute Photo Archive)

Pendant qu'elle était assise en réserve, LST-821 et tous les autres LST non affectés au service de transport maritime maritime ou à l'administration de la navigation et du contrôle au Japon ont été renommés d'après les comtés et les paroisses des États-Unis. LST-821 est devenu l'USS Comté de Harnett. Dans une décennie, elle serait appelée à servir à nouveau son pays.

Après l'incident du golfe du Tonkin et l'escalade de la guerre du Vietnam, il est devenu clair que les LST seraient des navires très utiles. Tous les LST de réserve ont été réactivés pour le service, et quatre—le Comté de Garrett, comté de Hunterdon, comté de Jennings, et Comté de Harnett—ont été réaménagés en bases flottantes pour la force mobile à flot du delta du Mékong (plus tard la force fluviale mobile) dans le cadre de l'opération Game Warden.

L'USS Comté de Harnett au large de San Diego en octobre 1966 peu avant de partir pour le Vietnam. (Archives photographiques de l'Institut naval des États-Unis)

Les quatre LST ont été fortement modifiés, recevant :

  • Une zone d'atterrissage de jour et de nuit pour les hélicoptères de combat UH-1B Seawolf
  • Installations de ravitaillement et de réarmement pour ces hélicoptères de combat
  • Quatre nouvelles bômes de bateau pour amarrer jusqu'à 16 PBR le long du navire
  • Une grande flèche de fret pour sortir les PBR de l'eau pour les réparations à bord des navires
  • Ateliers de réparation de moteurs, de pompes et de coques sur PBR
  • Installations améliorées de distillation d'eau douce pour une augmentation du complément
  • Équipements radio, de navigation et électroniques améliorés

Chaque LST fournirait un soutien 24 heures sur 24 à une flotte de 10 PBR et à une équipe d'appui-feu de 2 hélicoptères de combat - Army UH-1Bs transférés à la Marine en tant que Seawolves - en plus de l'appui-feu rapproché fourni par 40- canons de mm montés à bord du navire.

Les Comté de Harnett au mouillage dans la rivière Co Chien en décembre 1967. Remarquez les canonnières Seawolf sur le pont. (Archives photographiques de l'Institut naval des États-Unis)

La vie à bord du Comté de Harnett était à l'étroit, c'est le moins qu'on puisse dire. Avec un effectif de 119 et des logements pour 266, le LST devait accueillir beaucoup d'hommes et d'espaces de travail dans sa longueur de 328 pieds. Le deuxième navire de soutien Game Warden à arriver dans le pays, il a pris position au large de Dong Tam le 17 janvier 1967.

L'équipage du Comté de Harnett servi avec distinction notable au cours de leurs deux années à Game Warden et jusqu'en 1970. Son équipage a reçu deux citations présidentielles d'unité pour « l'héroïsme extraordinaire » et pour ses performances « superbe dans chaque phase de ses diverses actions. » #8221 Un capitaine de l'armée a rappelé que l'appui-feu rapproché fourni par le Comté de Harnett “m'a sauvé la vie. . . et la vie des troupes vietnamiennes que je conseillais. Comté de Harnett a remporté neuf étoiles de bataille et trois distinctions d'unité de la Marine pour leur service au Vietnam.

Les Comté de Harnett avec sa « couvée » de PBR. (Archives photographiques de l'Institut naval des États-Unis)

À la fin de 1969, une grande partie de la Force fluviale mobile et de ses navires a été transférée à la République du Sud-Vietnam. Les LST ne seraient pas loin derrière. Redésigné en tant qu'appel d'offres de patrouilleurs (AGP), le Comté de Harnett (AGP-821) a été officiellement transféré au Sud-Vietnam en vertu des dispositions du programme d'assistance militaire le 12 octobre 1970, devenant le RVNS Mon Tho (HQ-800). C'est dans ce rôle qu'elle sauvera littéralement des milliers de vies.

Le matelot Lawrence W. Overton chargeant des chargeurs pour son fusil M-16 alors qu'il prend le quart à bord du Comté de Harnett en mai 1969. (U.S. Naval Institute Photo Archive)

Les Mon Tho servi la marine sud-vietnamienne dans la guerre fluviale au début de 1975. À la fin du mois d'avril, il devint trop clair que Saigon et le gouvernement du Sud-Vietnam capituleraient bientôt et que de nombreux personnels et civils vietnamiens couraient un terrible danger.

Des marins sud-vietnamiens affrontent leurs homologues américains lors d'une cérémonie de changement de garde pour la flotte PBR en 1969. (U.S. Naval Institute Photo Archive)

Alors que Saigon commençait à tomber, le Mon Tho, ses ponts, ses cales et tous les autres espaces remplis d'environ 3 000 réfugiés, sont partis en aval de la mer une dernière fois qu'elle ne reviendrait jamais au Vietnam. Le navire a rejoint une armada de 31 autres navires de la marine sud-vietnamienne qui ont rendez-vous avec l'USS Église (DE-1087) dans une tentative désespérée de sauver ce qui restait de la marine et les quelque 30 000 à 40 000 personnes que ses navires transportaient.

Ce « plan », développé par l'attaché du ministère de la Défense Richard Armitage et le capitaine Kiem Do, chef adjoint des opérations de la marine sud-vietnamienne, était une question d'une extrême urgence. Le capitaine Paul Jacobs du Église a rappelé plus tard la gravité de la situation lorsqu'il a reçu l'ordre de rejoindre la flottille de l'amiral Donald Whitmire, commandant de l'opération Frequent Wind. "Nous allons devoir vous renvoyer pour sauver la marine vietnamienne", se souvient le capitaine Jacobs. “‘Nous les avons oubliés. Et si nous ne les obtenons pas ou une partie d'entre eux, ils vont probablement tous être tués. une tentative désespérée pour la sécurité.

La situation à bord du Mon Tho qu'un hélicoptère du LST a décollé du navire et a atterri à bord du Église pour chercher de la nourriture et des fournitures médicales dont nous avons un besoin urgent. L'équipage de l'hélicoptère n'avait pas remarqué que leur réservoir de carburant était criblé de balles et qu'ils n'avaient donc que cinq minutes de vol. Mais ils étaient arrivés au Église et est revenu avec les fournitures de sauvetage. Les Mon Tho et sa précieuse cargaison humaine a fait le voyage à travers la mer de Chine méridionale en grande partie en un seul morceau.

Des réfugiés vietnamiens se pressent à bord du navire Military Sealift Command Concurrent pionnier après la chute de Saigon en avril 1975. Bien que ne faisant pas partie de la flottille qui a navigué vers les Philippines, les conditions n'étaient pas tout à fait différentes à bord du Mon Tho lors de l'évacuation massive. (Archives photographiques de l'Institut naval des États-Unis)

Mais il y avait un énorme piège dans le plan. Le gouvernement philippin à cette époque avait reconnu le gouvernement communiste du Nord-Vietnam comme le gouvernement légal pour tout le Vietnam, et il a, bien sûr, exigé le retour des navires. L'ambassadeur des États-Unis aux Philippines, William Sullivan, raconté dans Jan K. Herman’s The Lucky Few : La chute de Saigon et la mission de sauvetage de l'USS Kirk, a fait un usage intelligent d'une disposition du programme d'assistance militaire qui stipulait que si le pays bénéficiaire n'utilisait plus l'équipement donné, il serait remis sous la garde des États-Unis.

En négociant un accord de gentleman avec le gouvernement philippin, le Mon Tho et les autres navires de la marine sud-vietnamienne seraient autorisés à accoster à Subic Bay et à décharger les milliers de réfugiés à bord. être transféré à la marine philippine.

Les Mon Tho (second from left) moored with other ships of the former South Vietnamese Navy in Subic Bay, the Philippines, in May 1975. Note the ships are flying U.S. flags. (U.S. Naval Institute Photo Archive)

Les My Tho, accordingly, entered Subic Bay as a U.S. ship after her South Vietnamese flag was lowered in a solemn ceremony at sea one last time. Those on board disembarked to begin their new lives. More than 131,000 refugees from Vietnam and elsewhere would be settled in the United States over the next several years as part of the larger Indochina Migration and Refugee Assistance Act.

The ship sat moored in Subic Bay until April 1976, when she was officially transferred over to the Philippines. The LST was bought outright that October, becoming the BRP Dumagat (AL-57) and later the Sierra Madre (LT-57). She served as an amphibious transport through the early 1990s until her most recent incarnation as a stationary outpost.


Harnett County LST-821 - History

Extrait du Dictionnaire des navires de combat navals américains, vol. III (1977), pp. 248-249

A county in central North Carolina.

(LST-821: dp. 1,625 l. 328' b. 50' dr. 11' s. 12 k cpl. 266 a. 8 40mm., 12 20mm. cl. LST-511 )

LST-821 was laid down by Missouri Valley Bridge Iron Works, Evansville, Ind., 19 September 1944, launched 27 October, sponsored by Mrs. Hugh Robertson Sr. placed in partial commission 14 November for the cruise down the Mississippi River and commissioned at New Orleans 22 November, Lt. C. J. Rudine in command.

After shakedown off Florida, LST-821 departed New Orleans 27 December for the West Coast arriving San Diego 18 January 1945. Sailing on to San Francisco and Pearl Harbor, where she loaded additional cargo, LST-821 arrived Entwetok, Marshall Islands, 7 March. For the next 5 weeks she operated in the vicinity of Entwetok, Ulithi, and Guam before sailing to Okinawa.

The campaign against the enemy-held fortress of Okinawa was well under way when LST-821 arrived 18 April. Five days later she unloaded her cargo of men, vehicles, and supplies off Ie Shima. On the 24th she embarked 183 men of' the 77th Infantry Division and transported them to the west coast of Okinawa, then returned to Ulithi 5 May for a short overhaul.

For the rest of the war she shuttled troops and equipment among the U.S. bases in the Pacific, as American forces prepared for a possible assault on the Japanese homeland. Japan's acceptance of Allied peace terms precluded any invasion of Japan, and LST-821 continued operations with the occupation forces in the Far East until 11 December when she sailed for the United States.

The landing ship arrived San Diego 7 January 1946 sailed to Portland in early April and decommissioned at Vancouver, Wash., 8 July 1946. She remained in the Pacific Reserve Fleet for the next 20 years, and was named Harnett County 1 July 1955.

Harnett County recommissioned 20 August 1966 to help meet the large and growing demand for ships in the Vietnam war. After shakedown training off San Francisco Bay, she departed for duty with the Amphibious Force, Pacific Fleet, that continued into 1967.


Brown Water Vessels to be Scanned as Part of the Vietnam War Deck Log Digitization Pilot Project

The Mobile Riverine Force Association (MRFA) identifies some 50 vessels that served in Vietnamese "brown waters," but unfortunately it does not identify the specific dates of their deployments. The vessels listed below as River Patrol Support or Mobile Riverine Base ships primarily come from the MRFA website. Specific dates to be scanned will be determined during the scanning process. Note that some of the vessels identified by MRFA as having served in brown waters were "in service" (i.e., not commissioned) and therefore there are no deck logs for them.

River Patrol Support Ships, 1966

  • Belle Grove (LSD-2)
  • Caddo Parish (LST-515)
  • Comstock (LSD-19)
  • Floyd County (LST-762)
  • Comté de Jennings (LST-846)
  • Tortue (LSD-26)

River Patrol Support Ships, 1967-1968

  • Caddo Parish (LST-515) (through November 1969)
  • Garrett County (LST-768)
  • Harnett County (LST-821)
  • Hunterdon County (LST-838)
  • Comté de Jennings (LST-846)

Mobile Riverine Base Ships, 1967-1968

  • Askari (ARL-30)
  • Benewah (APB-35)
  • Caroline County (LST-525)
  • Cohoes (AN-78)
  • Colleton (APB-36)
  • Indra (ARL-37)
  • Kemper County (LST-854)
  • Mercer (APB-39)
  • Nueces (APB-40)
  • Satyr (ARL-23)
  • Sedgwick County (LST-1123)
  • Vernon County (LST-1161)
  • Washtenaw County (LST-1166)
  • Whitfield County (LST-1169)
  • Windham County (LST-1170)
  • APL-26 ("in service" vessel - no deck logs to scan)
  • YRBM-17 ("in service" vessel - no deck logs to scan)
  • YTB-84 ("in service" vessel - no deck logs to scan)
  • YTB-85 ("in service" vessel - no deck logs to scan)
  • O'Brien (DD-725) (Damaged by enemy gunfire, December 1966)
  • Snohomish County (LST-1126) (Deployed numerous times between 1965 and 1970)

This page was last reviewed on August 15, 2016.
Contactez-nous avec des questions ou des commentaires.


Defense Statecraft


Once again, the Chinese are agitating about their claims to almost everything in the South China Sea. An earlier post of mine details how China has expanded its purported reach farther into the Pacific Ocean, much to the dismay of its regional neighbors. While the PRC claims that such moves are merely for coastal protection, they have recently been pushing oceanic claims to include almost anything with oil or natural gas underneath--ranging from South Korea's Socotra Rock to Japan's Senkaku Island Chain. The Philippine's Second Thomas Shoal is no exception. What sets the Thomas Shoal apart is that the Philippine claim is currently being buttressed by the presence of a rusty, beached, 70-year-old WWII LST (Landing Ship, Tank).

Les USS Harnett County was an LST for the United States in WWII, and served again during Vietnam. The ship was given to the Phillipines in 1976, wherein its designation was changed to the BRP Sierra Madre . Les Sierra Madre was beached on the Second Thomas Shoal sometime in 1999. Though it hasn't moved under its own power for decades, it hosts a detachment of Filipino Marines, as it is still officially a commissioned vessel of the Philippine Navy. The PRC has only recently been pushing its claim to the region, but has gone so far as to interfere with the ship's resupply operations, using aggressive blocking tactics similar to those employed against the USS Cowpens last December. The reason the ship is still officially commissioned and manned is because an attack against it would be tantamount to war between the PRC and the Philippines--and the Philippines' non-NATO ally the United States.

So why does the Sierra Madre matter any more than the Senkakus or the Socotra Rock? Unlike the other two disputes, the Sierra Madre is an immediate military concern. The debate over the Socotra Rock stems more from EEZ concerns, as the scientific station located there cannot legally be considered national territory (as per the UNCLOS). While the Senkakus have recently seen their own escalations of force, no direct military action has yet been undertaken. The Sierra Madre is a military vessel, manned by military personnel, surrounded by arguably hostile ships of the People's Liberation Army Navy (PLAN). The PLAN knows it could easily overrun the decrepit vessel at any time, but so doing would invite instant military retaliation.

This issue has not gone unnoticed by Washington. The Council of Foreign Relations reminds us that "risk of conflict in the South China Sea is significant. China, Taiwan, Vietnam, Malaysia, Brunei, and the Philippines have competing territorial and jurisdictional claims, particularly over rights . to reserves of oil and gas." After Russia's bold moves against Ukraine, the potential diplomatic implications for the PRC in the South China Sea are immense. The Obama administration is pushing ASEAN for a comprehensive "code of conduct" in the South China Sea in order to avert any disaster that might lead to war.

China is viewed by most of the international community as the aggressor in recent South China Sea disputes. However minor disputes over small rocks in the Pacific may seem, their successful resolution will hopefully set a peaceful precedent of action that will help resolve future oceanic disputes with the Asian powerhouse. Meanwhile, an old LST that served the United States through two wars may yet be involved in a third. Only time will tell if Winston Churchill will be proven right, yet again.


(For more information, the NYT has a wonderful article regarding the current condition of the Sierra Madre).


Historique des services[modifier | modifier la source]

During World War II, LST-821 was assigned to the Asiatic-Pacific theater and participated in the assault and occupation of Okinawa Gunto from April through June 1945. Following the War, she performed occupation duty in the Far East until early December 1945. LST-821 returned to the United States and was decommissioned in March 1946 and assigned to the Pacific Reserve Fleet. On 1 July 1955 all remaining LSTs were given names of U.S. counties LST-821 was named USS Harnett County (LST-821).

Recommissioned on 20 August 1966, Harnett County saw extensive service in the Vietnam War, participating in the following campaigns: the Vietnamese Counteroffensive – Phase II (12 January to 31 May 1967) the Vietnamese Counteroffensive – Phase III (1 June to 12 July 1967 and 17 August 1967 to 29 January 1968) the Tet Counteroffensive (30 January to 27 February 1968) the Vietnamese Counteroffensive – Phase IV (9 April to 30 June 1968) the Vietnamese Counteroffensive – Phase V (1 July to 1 November 1968) the Vietnamese Counteroffensive – Phase VI (2 to 4 November 1968 and 8 December 1968 to 22 February 1969) the Tet/69 Counteroffensive (23 February to 7 May 1969) Vietnam Summer-Fall 1969 (4 August to 31 October 1969) Vietnam Winter-Spring 1970 (1 November 1969 to 22 January 1970 and 17 February to 30 April 1970) the Sanctuary Counteroffensive (1 May to 30 June 1970) and the Vietnamese Counteroffensive – Phase VII (1 to 21 July 1970). Redesignated a Patrol Craft Tender, USS Harnett County (AGP-821) in the spring of 1970, she was decommissioned 12 October 1970 at Guam. The ship was transferred to South Vietnam under the Security Assistance Program on 12 October 1970 and renamed RVNS My Tho (HQ-800). My Tho was one of the flotilla of thirty-five Republic of Vietnam Navy ships that sailed for Subic Bay after the fall of Saigon in April 1975. She was transferred to the Philippines on 5 April 1976, was named BRP Sierra Madre. In 1999, it was run aground Ayungin Reef (Second Thomas Reef) in the Spratly Islands, and has since then been an advance outpost of the Armed Forces of the Philippines.

LST-821 earned one battle star for World War II service. En outre, Harnett County earned nine battle stars, two awards of the Presidential Unit Citation, and three awards of the Navy Unit Commendation for the Vietnam War.

In 2013, the New York Times reported on the life of the marines stationed on board the Sierra Madre at Ayungin and its role in the geopolitics of the South China Sea. Ώ]

USS Harnett County (LST-821), upper left, is aft of Achomawi (ATF-148) — itself alongside Munsee (ATF-107) — at Mare Island Navy Yard, 28 March 1946.

A view of Harnett County's main deck from a UH-1B helicopter of Navy Helicopter Attack (Light) Squadron Three HA(L)-3 "Seawolf."


Voir la vidéo: The History of the Seattle Mariners: Supercut Edition (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Kaylah

    Félicitations, ça va avoir une bonne idée juste en passant

  2. Asante

    Je l'accepte avec plaisir. À mon avis, c'est une question intéressante, je participerai à la discussion. Je sais qu'ensemble nous pouvons trouver la bonne réponse.

  3. Cuarto

    Est-ce que tu plaisantes?

  4. Ehren

    Je crois que vous vous trompez. Discutons. Envoyez-moi un courriel à PM.

  5. Friedrick

    Entre nous parlant, essayez de chercher la réponse à votre question dans google.com



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos