Intéressant

Profil de Michael Skakel - Première partie

Profil de Michael Skakel - Première partie

Michael Skakel:

Michael Skakel aurait dû tout avoir - richesse, sécurité, amis haut placés, mais quelque chose a très mal tourné. Être un neveu du clan Kennedy n'a pas réussi à le protéger de lui-même et les problèmes pour Michael ont commencé tôt. Dans une proposition d'autobiographie qu'il tentait de vendre à un éditeur, Skakel décrivait sa rage, ses troubles d'apprentissage, son alcoolisme et sa jalousie entre frères et soeurs. Vingt-sept ans plus tard, un jury a décidé que ses démons personnels le conduisaient à matraquer à mort Martha Moxley, âgée de 15 ans, avec un club de golf.

Cuillères En Argent:

Michael Skakel est né le 19 octobre 1960 à Rushton et Anne Skakel. Conn. Rushton Skakel Sr., frère d'Ethel Skakel Kennedy, marié avec le regretté Robert F. Kennedy, était le fils moyen de six frères et soeurs. , était président de la Great Lakes Carbon Corp. Les Skakels faisaient partie de l’élite américaine, jouissant d’une place exclusive dans la société, d’une fortune et d’une maison dans l’une des villes les plus riches des États-Unis.

Anne Skakel:

En 1973, Anne Skakel est décédée d’un cancer. Michael avait 12 ans et a été dévasté par la perte de sa mère. Anne a joué un rôle central dans sa vie et Michael s'est accusé de sa mort, soulignant sa faible attention à ses prières comme raison. La balance qu'Anne avait gardée au sein de la famille Skakel avait disparu et une sorte de chaos entre frères et soeurs avait pris le dessus. Rushton Skakel a passé une grande partie de son temps au travail, laissant les enfants seuls ou avec des tuteurs embauchés ou des gardiennes résidentes.

Les années scolaires misérables de Michael:

Michael était un étudiant terrible, souffrant de dyslexie non diagnostiquée. Son père lui donnait constamment des cours sur l'amélioration de ses compétences en matière d'étude. Il a été abandonné dans de nombreuses écoles privées et à l'âge de 13 ans, il était un soi-disant «alcoolique buveur quotidien».

Signes de danger:

Enfant, Michael avait acquis la réputation d'être violent et rapide pour se mettre en colère. Il était également connu pour avoir torturé et tué des oiseaux et des écureuils, puis les avoir exposés de manière presque rituelle. Son tempérament vif et sa nature gâtée affectaient sa relation avec les enfants du quartier et souvent les parents désapprouvaient l’association de leurs enfants avec les garçons instables de Skatel.

Rivalité fraternelle:

Tommy, le frère aîné de Michael, était plus populaire et avait beaucoup de succès auprès des filles du quartier. Selon le livre de Mark Furhman, Meurtre à Greenwich il y avait une forte rivalité entre les deux frères, avec Tommy souvent en tête. Cela a été particulièrement difficile à accepter pour Michael quand il s'est trouvé attiré par les mêmes filles que son frère.

Le meurtre de Martha Moxley:

En octobre 1975, Tommy et Michael sont devenus des suspects dans le meurtre de Martha Moxley, âgée de 15 ans, amie et voisine des garçons. C'était la «soirée des méfaits» la nuit précédant Halloween, et Martha Moxley et ses amis étaient en train de pulvériser de la crème à raser et de sonner à la porte avant de faire escale aux Skakels. Martha quitta les Skakels pour rentrer chez elle entre 21h30 et 23h00. mais jamais fait.

Le club de golf:

Le lendemain, son corps roué a été retrouvé sous un arbre dans sa cour. Son jean a été arraché, mais aucune preuve d'agression sexuelle n'a été trouvée. L'arme, un club de golf coûteux de Toney Penna, a été retrouvée avec un manche brisé, dont une partie déchiquetée s'est logée dans le cou de Martha. Les enquêteurs ont tracé le club jusqu'à un groupe appartenant à la mère décédée, Anne Skakel.

L'alibi:

Cette découverte met l’accent sur la famille Skakel. Après avoir interrogé les amis de Martha, y compris les Skakels, la police a écarté Michael Skakel en tant que suspect, car il se trouvait chez un ami pendant le meurtre de Martha. Tommy Skakel et un nouveau tuteur, Ken Littleton, qui vivait au domicile des Skakel, sont restés en tête de la liste des suspects, mais aucune arrestation n'a été effectuée.

Le problème de l'alcool

La consommation quotidienne d'alcool de Michael a augmenté et en 1978, il a été arrêté à New York pour conduite en état d'ébriété. Dans un accord avec l'État visant à abandonner les accusations, Michael a été envoyé à l'école Elan, à Poland Spring, dans le Maine, où il a été soigné pour alcoolisme.

Primal Screaming: L'école Elan a organisé une série de séances de thérapie de groupe et de séances privées au cours desquelles les étudiants ont été encouragés à participer à des "cris primitifs" et à révéler les incidents de leur vie qui les ont rendus coupables et tristes. C'est pendant cette période à Elan que Michael aurait admis à son père et à des membres du personnel d'Elan qu'il était impliqué dans le meurtre de Martha Moxley (ce que son avocat a maintenant nié).

Sobriété: Après avoir quitté Elan, Michael a continué à lutter contre son alcoolisme en pénétrant dans différents centres de rééducation. Au début de la vingtaine, il a commencé à mener une vie sobre. Un diagnostic de dyslexie lui a été diagnostiqué et il est entré au Curry College du Massachusetts, spécialisé dans les étudiants ayant des troubles d'apprentissage. Après avoir obtenu son diplôme, il a épousé Margot Sheridan, une professionnelle du golf, et a passé une grande partie de son temps à se préparer et à participer à des épreuves de ski de vitesse.

William Kennedy Smith: En 1991, l'enquête sur Moxley a été rouverte après que des rumeurs ont circulé pendant le procès de William Kennedy Smith selon lesquelles William se trouvait au domicile des Skakel le soir du meurtre de Moxley. La presse était également intéressée par le cas et de nombreux directeurs originaux ont été interviewés. Bien que la rumeur de la présence de Smith à la maison se soit révélée fausse, le public a de nouveau porté son attention sur les garçons de Skakel, Tommy et Michael.