Intéressant

Cecily Neville Biographie

Cecily Neville Biographie

Cecily Neville était l'arrière-petite-fille d'un roi, Edouard III d'Angleterre (et de son épouse Philippa de Hainault); l'épouse d'un prétendu roi, Richard Plantagenet, duc d'York; et la mère de deux rois: Edouard IV et Richard III, par Elisabeth d’York, elle était l’arrière-grand-mère d’Henri VIII et un ancêtre des souverains Tudor. Ses grands-parents maternels étaient John of Gaunt et Katherine Swynford. Voir ci-dessous pour une liste de ses enfants et d'autres membres de la famille.

Épouse du protecteur - et réclamante à la Couronne d'Angleterre

Le mari de Cecily Neville était Richard, duc d’York, héritier du roi Henri VI et protecteur du jeune roi dans sa minorité et plus tard au cours d’une folie. Richard était le descendant de deux autres fils d'Edouard III: Lionel d'Anvers et Edmund de Langley. Cecily a été fiancée à Richard à l'âge de neuf ans et ils se sont mariés en 1429 à l'âge de quatorze ans. Leur premier enfant, Anne, est née en 1439. Un fils décédé peu après sa naissance fut suivi du futur Édouard IV; Beaucoup plus tard, Edward fut accusé d'illégitimité, y compris par un autre Richard Neville, le duc de Warwick, qui était aussi le neveu de Cecily Neville, et par le frère cadet d'Edward, George, duc de Clarence. Bien que la date de naissance d'Edward et l'absence du mari de Cecily aient été programmées de manière à éveiller les soupçons, il n'y avait aucune trace datant de sa naissance, ni de sa prématurité ni de la question de paternité de son mari. Cecily et Richard ont eu cinq autres enfants survivants après Edward.

Lorsque la femme d'Henri VI, Marguerite d'Anjou, donna naissance à un fils, ce fils supplanta Richard comme héritier du trône. Quand Henry retrouva sa santé mentale, le duc d’York s’efforça de reprendre le pouvoir avec le neveu de Cecily Neville, le duc de Warwick, l’un de ses plus puissants alliés.

Gagnant à St. Albans en 1455 et perdant en 1456 (à présent contre Margaret d’Anjou menant les forces lancastriennes), Richard s’enfuit en Irlande en 1459 et fut déclaré hors-la-loi. Cecily et ses fils, Richard et George, ont été confiés à la soeur de Cecily, Anne, la duchesse de Buckingham.

Victorieux à nouveau en 1460, Warwick et son cousin Edward, comte de March, futur Edward IV, l'emportèrent à Northampton, faisant prisonnier Henry VI. Richard, duc d'York, est revenu pour réclamer la couronne. Margaret et Richard se compromirent, nommant Richard protecteur et héritier apparent du trône. Mais Margaret a continué à se battre pour le droit de succession de son fils, remportant la bataille de Wakefield. Dans cette bataille, Richard, duc d'York, a été tué. Sa tête coupée était couronnée d'une couronne de papier. Edmund, le deuxième fils de Richard et Cecily, a également été attrapé et tué dans cette bataille.

Édouard IV

En 1461, le fils de Cecily et Richard, Edward, comte de March, devint roi Edward IV. Cecily a obtenu les droits sur ses terres et a continué à soutenir les maisons religieuses et le collège de Fotheringhay.

Cecily travaillait avec son neveu Warwick pour trouver une épouse pour Edward IV, digne de son statut de roi. Ils négociaient avec le roi de France quand Edward révéla qu'il avait secrètement épousé la roturière et veuve Elizabeth Woodville en 1464. Cecily Neville et son frère réagirent tous deux avec colère.

En 1469, le neveu de Cecily, Warwick, et son fils, George, ont changé de camp et ont soutenu Henry VI après leur soutien initial à Edward. Warwick a épousé sa fille aînée, Isabel Neville, avec le fils de Cecily, George, duc de Clarence, et son autre fille, Anne Neville, avec le fils d’Henry VI, Edward, prince de Galles (1470).

Il semblerait que Cecily ait elle-même contribué à la promotion de la rumeur selon laquelle il était légitimé qu'Edward était illégitime et qu'elle avait promu son fils George au rang de roi légitime. Pour elle-même, la duchesse d'York a utilisé le titre de «reine de droit» en reconnaissance des prétentions de son mari à la couronne.

Après l'assassinat du prince Edward lors d'une bataille contre les forces d'Édouard IV, Warwick épouse en 1472 la veuve du prince, Anne Neville, fille de Warwick, avec le fils de Cecily et le frère d'Edward IV, non sans l'opposition de son frère George, déjà marié à la soeur d'Anne, Isabel. En 1478, Edward envoya son frère George dans la tour, où il mourut ou fut assassiné - selon la légende, noyé dans une crosse de vin de Malmsey.

Cecily Neville a quitté la cour et a eu peu de contact avec son fils Edward avant sa mort en 1483.

Après la mort d'Edward, Cecily a soutenu la revendication de son fils, Richard III, à la couronne, annulant le testament d'Edward et affirmant que ses fils étaient illégitimes. On pense généralement que ces fils, les "princes de la tour", ont été tués par Richard III ou l'un de ses partisans, ou peut-être au début du règne d'Henri VII par Henry ou ses partisans.

Lorsque le règne de Richard III prit fin à Bosworth Field et qu'Henry VII (Henry Tudor) devint roi, Cecily se retira de la vie publique - peut-être. Certaines preuves laissent penser qu'elle aurait peut-être encouragé le soutien à une tentative de détrôner Henri VII lorsque Perkin Warbeck a prétendu être l'un des fils d'Edouard IV ("Princes in the Tower"). Elle est morte en 1495.

Cecily Neville aurait possédé une copie de Le livre de la cité des dames par Christine de Pizan.

Représentation fictive

La Duchesse d'York de Shakespeare: Cecily apparaît dans un rôle mineur en tant que Duchesse d'York dans Shakespeare Richard III. Shakespeare utilise la duchesse d'York pour souligner les pertes familiales et les agonies associées à la guerre des roses. Shakespeare a compressé la chronologie historique et a pris une licence littéraire avec la façon dont les événements se sont déroulés et les motivations impliquées.

De l'acte II, scène IV, à la mort de son mari et à l'implication changeante de ses fils dans la guerre des roses:

Mon mari a perdu la vie pour avoir la couronne.
Et souvent, mes fils étaient ballottés,
Pour que je puisse me réjouir et pleurer leurs gains et leurs pertes:
Et être assis, et grils domestiques
Propre sur-soufflé, eux-mêmes, les conquérants.
Faire la guerre sur eux-mêmes; sang contre sang,
Self contre self: O, absurde
Et outrage frénétique, finis ta maudite rate…

Shakespeare demande à la duchesse de comprendre très tôt le caractère odieux de Richard: (Acte II, scène II):

C'est mon fils; oui, et là ma honte;
Pourtant, il n'a pas tiré cette duperie de mes dugs.

Et rapidement après cela, recevant des nouvelles de la mort de son fils Edward si peu de temps après celle de son fils Clarence:

Mais la mort a arraché mon mari à mes bras,
Et arraché deux béquilles de mes membres faibles,
Edward et Clarence. O, quelle cause ai-je,
Ton être, mais un fragment de mon chagrin,
Dépasser tes plaintes et noyer tes cris!

Parents de Cecily Neville:

  • Ralph, comte de Westmoreland et sa seconde épouse,
  • Joan Beaufort, fille de John of Gaunt, duc de Lancaster, et de Katherine Roët, également connue sous son prénom éponyme, Katherine Swynford, que John de Gaunt a épousé après la naissance de ses enfants. Jean de Gaunt était un fils d'Edouard III d'Angleterre.

More Famille de Cecily Neville

  • Isabel Neville, mariée à George, duc de Clarence, fils de Cecily
  • Anne Neville, mariée (ou du moins formellement fiancée à) Edward, prince de Galles, fils de Henri VI, puis marié à Richard III, également fils de Cecily

Enfants de Cecily Neville:

  1. Joan (1438-1438)
  2. Anne (1439-1475 / 76)
  3. Henry (1440 / 41-1450)
  4. Edward (Roi Edward IV d'Angleterre) (1442-1483) - marié à Elizabeth Woodville
  5. Edmund (1443-1460)
  6. Elizabeth (1444-1502)
  7. Margaret (1445-1503) - mariée à Charles, duc de Bourgogne
  8. William (1447-1455?)
  9. John (1448-1455?)
  10. George (1449-1477 / 78) - marié à Isabel Neville
  11. Thomas (1450 / 51-1460?)
  12. Richard (Roi richard III d'Angleterre) (1452-1485) - marié à Anne Neville
  13. Ursula (1454? -1460?)


Voir la vidéo: Richard III Documentary - Biography of King Richard III & the History of the Wars of the Roses (Juin 2021).