Intéressant

Conseil national des femmes noires: s'unir pour le changement

Conseil national des femmes noires: s'unir pour le changement

 Vue d'ensemble

Mary McLeod Bethune a créé le Conseil national des femmes noires (NCNW) le 5 décembre 1935. Avec le soutien de plusieurs organisations féminines afro-américaines, la NCNW avait pour mission d'unifier les femmes afro-américaines afin d'améliorer les relations interraciales aux États-Unis et à l'étranger. .

Contexte

Malgré les progrès réalisés par des artistes et des écrivains afro-américains de la Renaissance de Harlem, W.E.B. La vision de Du Bois de mettre fin au racisme ne date pas des années 1920.

En tant qu'Américains, et en particulier d'Afro-Américains, qui ont souffert pendant la Grande Dépression, Bethune a commencé à penser qu'un groupe unifié d'organisations pourrait faire pression efficacement pour mettre fin à la ségrégation et à la discrimination. La militante Mary Church Terrell a suggéré que Bethune forme un conseil pour aider dans ces efforts. Et le NCNW, "une organisation nationale d'organisations nationales" a été créé. Avec une vision d '«unité de but et d'une unité d'action», Bethune a efficacement organisé un groupe d'organisations indépendantes pour améliorer la vie des femmes afro-américaines.

La grande dépression: trouver des ressources et plaider

Dès le départ, les responsables du NCNW se sont attachés à créer des relations avec d’autres organisations et organismes fédéraux. NCNW a commencé à parrainer des programmes éducatifs. En 1938, le NCNW a organisé la Conférence de la Maison Blanche sur la coopération gouvernementale dans le traitement des problèmes des femmes et des enfants noirs. Grâce à cette conférence, le NCNW a pu faire pression pour qu'un plus grand nombre de femmes afro-américaines occupent des postes administratifs de haut niveau.

Seconde guerre mondiale: déségrégation des militaires

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le NCNW s’est associé à d’autres organisations de défense des droits civils telles que la NAACP pour faire pression en faveur de la déségrégation de l’armée américaine. Le groupe a également travaillé pour aider les femmes à l'international. En 1941, le NCNW est devenu membre du Bureau of Public Relations du département de la guerre des États-Unis. Travaillant au sein de la Section de l’intérêt des femmes, l’organisation a fait campagne pour que les Afro-Américains puissent servir dans l’armée américaine.

Les efforts de lobbying ont porté leurs fruits. Dans l'année, Le corps d'armée des femmes (WAC)) a commencé à accepter des femmes afro-américaines où elles ont pu servir dans la 688th Bataillon postal central.

Au cours des années 1940, le NCNW a également plaidé pour que les travailleurs afro-américains améliorent leurs compétences pour diverses opportunités d'emploi. En lançant plusieurs programmes éducatifs, le NCNW a aidé les Afro-Américains à acquérir les compétences nécessaires pour trouver un emploi.

Le mouvement des droits civiques

En 1949, Dorothy Boulding Ferebee est devenue la dirigeante de la NCNW. Sous la tutelle de Ferbee, l'organisation a changé de centre pour inclure la promotion de l'inscription des électeurs et de l'éducation dans le Sud. Le NCNW a également commencé à utiliser le système juridique pour aider les Afro-Américains à surmonter des obstacles tels que la ségrégation.

En se concentrant davantage sur le mouvement naissant des droits civils, le NCNW a autorisé les femmes blanches et autres femmes de couleur à devenir membres de l'organisation.

En 1957, Dorothy Irene Height est devenue le quatrième président de l'organisation. Height a utilisé son pouvoir pour soutenir le mouvement des droits civiques.

Tout au long du mouvement des droits civiques, le NCNW a continué de faire pression pour les droits des femmes sur le lieu de travail, les ressources en soins de santé, la prévention de la discrimination raciale dans les pratiques d'emploi et la fourniture d'une aide fédérale à l'éducation.

Mouvement post-civil des droits

À la suite de l'adoption de la loi sur les droits civils de 1964 et de la loi sur les droits de vote de 1965, le NCNW a de nouveau changé de mission. L'organisation a concentré ses efforts pour aider les femmes afro-américaines à surmonter leurs problèmes économiques.

En 1966, le NCNW est devenu une organisation exonérée d'impôts qui leur a permis d'encadrer des femmes afro-américaines et de promouvoir le besoin de volontaires dans des communautés à travers le pays. Le NCNW s'est également attaché à offrir des possibilités d'éducation et d'emploi aux femmes afro-américaines à faible revenu.

Dans les années 1990, le NCNW s'est employé à mettre fin à la violence des gangs, à la grossesse chez les adolescentes et à la toxicomanie dans les communautés afro-américaines.