Intéressant

Comment les allèles déterminent-ils les traits de la génétique?

Comment les allèles déterminent-ils les traits de la génétique?

Un allèle est une forme alternative d'un gène (un membre d'une paire) qui est situé à une position spécifique sur un chromosome spécifique. Ces codages d'ADN déterminent des traits distincts qui peuvent être transmis des parents à la progéniture par la reproduction sexuée. Le processus par lequel les allèles sont transmis a été découvert par le scientifique et abbé Gregor Mendel (1822-1884) et formulé dans ce que l’on appelle la loi de Mendel sur la ségrégation.

Allèles dominants et récessifs

Les organismes diploïdes ont généralement deux allèles pour un trait. Lorsque les paires d'allèles sont identiques, elles sont homozygotes. Lorsque les allèles d'un couple sont hétérozygotes, le phénotype d'un trait peut être dominant et l'autre récessif. L'allèle dominant est exprimé et l'allèle récessif est masqué. Ceci est connu sous le nom de domination génétique complète. Dans les relations hétérozygotes où aucun des allèles n'est dominant mais que les deux sont complètement exprimés, les allèles sont considérés comme co-dominants. La co-dominance est illustrée dans la transmission du groupe sanguin AB. Lorsqu'un allèle n'est pas complètement dominant par rapport à l'autre, on dit que les allèles expriment une domination incomplète. Une dominance incomplète est exposée dans l'héritage de couleur rose des fleurs des tulipes rouges et blanches.

Allèles multiples

Alors que la plupart des gènes existent sous deux formes d'allèles, certains ont plusieurs allèles pour un trait. Un exemple courant chez les humains est le groupe sanguin ABO. Le type de sang humain est déterminé par la présence ou l'absence de certains identifiants, appelés antigènes, à la surface des globules rouges. Les individus de groupe sanguin A ont des antigènes A sur la surface des cellules sanguines, ceux de type B ont des antigènes B et ceux de type O ne possèdent pas d'antigènes. Les groupes sanguins ABO existent sous la forme de trois allèles, représentés par (JEUNE, JEB, JEO). Ces allèles multiples sont transmis de parent à progéniture, de sorte qu'un allèle est hérité de chaque parent. Il y a quatre phénotypes (A, B, AB ou O) et six génotypes possibles pour les groupes sanguins ABO humains.

Groupes sanguinsGénotype
UNE(JEUNE,JEUNE) ou JeUNE,JEO)
B(JEB,JEB) ou JeB,JEO)
UN B(JEUNE,JEB)
O(JEO,JEO)

Les allèles IUNE et moiB dominent le récessif IO allèle. Dans le groupe sanguin AB, le IUNE et moiB les allèles sont co-dominants lorsque les deux phénotypes sont exprimés. Le groupe sanguin O est récessif homozygote et contient deux IO allèles.

Caractères polygéniques

Les traits polygéniques sont des traits qui sont déterminés par plus d'un gène. Ce type de modèle d'héritage implique de nombreux phénotypes possibles qui sont déterminés par des interactions entre plusieurs allèles. La couleur des cheveux, la couleur de la peau, la couleur des yeux, la taille et le poids sont tous des exemples de traits polygéniques. Les gènes contribuant à ces types de traits ont une influence égale et les allèles de ces gènes se trouvent sur différents chromosomes.

Un certain nombre de génotypes différents découlent de caractères polygéniques consistant en diverses combinaisons d'allèles dominants et récessifs. Les individus n'héritant que d'allèles dominants auront une expression extrême du phénotype dominant; les individus n'héritant d'aucun allèle dominant auront une expression extrême du phénotype récessif; les individus héritant de différentes combinaisons d'allèles dominants et récessifs présenteront des degrés variables de phénotype intermédiaire.