Nouveau

Les 10 plus importants dieux slaves

Les 10 plus importants dieux slaves

Bien que beaucoup de régions slaves soient fortement chrétiennes, les anciens dieux folkloriques slaves continuent de susciter de l'intérêt. Dans la mythologie slave, les dieux et les esprits sont polarisés et représentent généralement des opposés: obscurité et lumière, masculin et féminin, etc. Nombre de ces anciens dieux ont été intégrés au christianisme slave.

Les croyances religieuses ont tendance à varier selon les régions slaves. Une grande partie de ce que les érudits connaissent de la religion slave ancienne provient d'un document du 12ème siècle appelé Novgorod Chronicle, aussi bien que Chronique primaire, qui détaille les croyances des Kievan Rus.

Points à retenir: les dieux slaves

  • Il n'y a pas d'écrits survivants de prières ou de mythes slaves, et ce que l'on sait de leurs dieux provient de chroniqueurs chrétiens.
  • Personne ne sait si la religion slave avait un panthéon universel de dieux comme les autres peuples indo-européens, mais nous savons que les dieux ont été honorés de différentes manières autour du monde slave.
  • De nombreux dieux slaves avaient un double aspect, représentant différentes parties d'un même concept.

Perun, le dieu du tonnerre

Dans la mythologie slave, Perun est le dieu du ciel, du tonnerre et de la foudre. Il est associé au chêne et est un dieu de la guerre. à certains égards, il ressemble beaucoup aux Scandinaves et aux Allemands combinés Thor et Odin. Perun est fortement masculin et représente les parties les plus actives de la nature. Dans la légende slave, un chêne sacré était la maison de tous les êtres; les branches supérieures étaient les cieux, le tronc et les branches inférieures les royaumes des hommes, et les racines étaient le monde souterrain. Perun vivait dans les plus hautes branches pour pouvoir voir tout ce qui se passait. Perun a été honorée avec des sanctuaires et des temples dans les hauts lieux, tels que les sommets des montagnes et les bosquets de chênes.

Les païens ukrainiens font une offrande à Perun. kaetana_istock / Getty Images

Dzbog, le dieu de la fortune

Dzbog, ou Daždbog, est associé au feu et à la pluie. Il donne vie aux cultures dans les champs et symbolise la générosité et l'abondance; son nom se traduit par le dieu qui donne. Dzbog est le patron du feu du foyer, et des offrandes lui ont été faites afin que les feux continuent de brûler pendant les mois froids de l'hiver. Les différentes tribus slaves ont honoré les Dzbog.

Veles, le Shapeshifter

Comme Dzbog, Veles, le dieu métamorphe, se retrouve dans la mythologie de presque toutes les tribus slaves. Il est un ennemi juré de Perun et est responsable des tempêtes. Veles prend souvent la forme d'un serpent et se glisse jusqu'à l'arbre sacré vers le domaine de Perun. Dans certaines légendes, il est accusé d'avoir volé la femme ou les enfants de Perun et de les avoir emmenés dans les enfers. Veles est également considérée comme une divinité tricheuse, comme Loki dans le panthéon nordique, et est liée à la magie, au chamanisme et à la sorcellerie.

Belobog et Czernobog

Dieu païen slave sculpté en bois. Antonius / Getty Images

Belobog, le dieu de la lumière, et Czernobog, le dieu des ténèbres, sont essentiellement deux aspects du même être. Le nom de Belobog signifie dieu blancet les experts sont divisés sur le fait de savoir s'il a été adoré individuellement ou simplement en association avec Czernobog. On en sait peu sur les deux à partir de sources primaires, mais il est généralement admis que Czernobog, dont le nom se traduit par Dieu noir, était une divinité sombre et peut-être maudite associée à la mort, au malheur et à la calamité générale. Dans certaines légendes, il apparaît comme un démon et symbolise tout ce qui est mal. En raison de la dualité des dieux slaves, Czernobog est rarement mentionné sans l'inclusion de Belobog, associé à la lumière et au bien.

Lada, déesse de l'amour et de la beauté

Les Biélorusses en vêtements traditionnels mettent des bougies à l'eau tout en célébrant des vacances slaves traditionnelles. AFP / Getty Images

Lada est une déesse du printemps de la beauté et de l'amour dans la mythologie slave. Elle est l'une des protectrices des mariages et est souvent appelée à bénir un couple nouvellement marié, avec son frère jumeau Lado. Comme beaucoup d'autres divinités slaves, les deux sont considérées comme les deux parties d'une même entité. On pense qu'elle a un rôle de déesse mère parmi certains groupes slaves, et dans d'autres, on parle simplement de Lada. grande déesse. À certains égards, elle ressemble à la Nory Freyja, en raison de son association avec l’amour, la fertilité et la mort.

Marzanna, la déesse de l'hiver et de la mort

Marzanna est la divinité associée à la mort et à la mort de la terre avec l'arrivée de l'hiver. À mesure que le sol se refroidit et que les cultures meurent, Marzanna meurt également, pour renaître au printemps sous le nom de Lada. Dans de nombreuses traditions, Marzanna est représentée comme une effigie, qui est généralement brûlée ou noyée dans le cycle de la vie, de la mort et de la renaissance éventuelle.

Mokosh, la déesse de la fertilité

Une autre figure de déesse mère, Mokosh est une protectrice des femmes. Elle les surveille lors de l'accouchement et est associée à des tâches domestiques telles que la filature, le tissage et la cuisine. Populaire parmi les Slaves de l'Est, elle est liée à la fertilité; beaucoup de ceux qui ont participé au culte de Mokosh avaient de grosses pierres en forme de poitrine qui étaient utilisées comme autels. Elle est parfois représentée tenant un pénis dans chaque main, car en tant que déesse de la fertilité, elle est la surveillante de la puissance masculine - ou de son absence.

Svarog, le dieu du feu

Les néo-païens russes jouent avec un feu pour célébrer le festiva du solstice d'été. Konstantin Zavrazhin / Getty Images

Le père de Dzbog, Svarog est un dieu solaire et est souvent mis en parallèle avec le grec Héphaïstos. Svarog est associé à la forge et à la forge. Peut-être plus important encore, il est un dieu puissant à qui l'on attribue le mérite d'avoir créé le monde. Dans certaines parties du monde slave, Svarog est mélangé à Perun pour former un dieu père tout-puissant. Selon la légende, Svarog est endormi et ce sont ses rêves qui créent le monde des hommes. si Svarog se réveille de son sommeil, le royaume des hommes s'effondrera.

Zorya, la déesse de Dusk and Dawn

Représentant à la fois l'étoile du matin et celle du soir, Zorya est, comme les autres dieux slaves, présente deux ou parfois trois aspects différents. C'est elle qui ouvre les portes du ciel tous les matins, comme Zorya Utrennjaja, pour que le soleil se lève. Le soir, comme Zorya Vechernjaja, elle les ferme à nouveau pour laisser place au crépuscule. À minuit, elle meurt avec le soleil et le matin, elle renaît et se réveille une fois de plus.

Sources

  • Denisevich, Kasya. "Qui a inventé les anciens dieux slaves et pourquoi?"Vie russe, //russianlife.com/stories/online/ancient-slavic-gods/.
  • Gliński, Mikołaj. “Que sait-on de la mythologie slave.”Culture.pl, //culture.pl/en/article/what-is-known-about-sychologie- esclave.
  • Kak, Subhash. "Slaves à la recherche de leurs dieux."Moyen, Medium, 25 juin 2018, //medium.com/@subhashkak1/slavs-searching-for-the-gods-9529e8888a6e.
  • Pankhurst, Jerry. «Culture religieuse: foi en la Russie soviétique et post-soviétique»Université du Nevada, Las Vegas, 2012, p. 1-32., //Digitalscholarship.unlv.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1006&context=russian_culture.


Voir la vidéo: 10 CRÉATURES de la MYTHOLOGIE NORDIQUE (Juin 2021).