Conseils

Thèmes de «l'alchimiste»

Thèmes de «l'alchimiste»

Déguisé en fable ou en voyage de héros, celui de Paulo Coelho L'alchimiste reflète une vision du monde panthéiste où toutes les choses, des êtres humains aux noyaux de sable, partagent la même essence spirituelle.

Des thèmes

Légende personnelle

Chaque individu a une légende personnelle qui, selon la tradition de L'alchimiste, est le seul moyen de mener une vie satisfaisante. L'univers est à l'écoute de cela et il peut atteindre la perfection si toutes ses créatures s'efforcent de réaliser leur propre légende personnelle, ce qui conduit à une évolution intérieure qui s'accompagne d'une légende personnelle plus élevée et d'un objectif encore plus élevé. En ce qui concerne l'alchimie, par exemple, même les métaux ont leurs propres légendes personnelles, qui se transforment en or.

La légende personnelle est la plus haute vocation de l'individu, au détriment d'autres choses qui apportent de la joie. Par exemple, pour s'acquitter de son destin, Santiago doit abandonner ses moutons et mettre un terme à sa relation naissante avec Fatima. Le marchand de cristal, ayant repoussé sa légende personnelle, vit une vie de regret, notamment parce que son attitude a également amené l'univers à ne lui accorder aucune faveur.

Le mot se rapproche du concept de légende personnelle maktub, que plusieurs personnages prononcent. Cela signifie «c'est écrit», et on parle généralement quand Santiago a pris un risque important pour pouvoir poursuivre sa quête, ce qui le rassure à son tour. Comme Santiago apprend, le destin coopère activement avec ceux qui poursuivent leurs propres légendes personnelles.

Panthéisme

Dans L'alchimiste, l'âme du monde représente l'unité de la nature. Comme Santiago le réalise, tous les éléments naturels, d’un grain de sable à une rivière, en passant par tous les êtres vivants, sont connectés et doivent subir le même processus dans une vision du monde panthéiste, selon laquelle tout partage la même essence spirituelle. Tout comme un métal doit être purifié afin de se transformer en or, Santiago doit également se transformer en quelque chose d'autre afin de réaliser la Légende personnelle. Il s'agit d'un processus de purification, un individu devant puiser dans l'âme du monde pour le réaliser.

Santiago communique avec la nature et, ce faisant, commence à comprendre le langage commun du monde. Cela lui va bien lorsqu'il doit parler au Soleil lorsqu'il doit se transformer en vent.

Peur

Céder à la peur empêche la réalisation de sa légende personnelle. Santiago lui-même n'est pas à l'abri. Il craignait de lâcher son mouton, de laisser la vieille femme interpréter son rêve et de devoir renoncer à sa sécurité en quittant Tanger pour rejoindre la caravane.

Ses deux mentors, Melchisédek et l’alchimiste, condamnent la peur, car elle est généralement liée à la richesse matérielle, ce qui pousse les gens à se laisser distraire de la réalisation de leurs légendes personnelles. Le marchand de cristal est l'incarnation de la peur. Il pense que sa vocation est de faire un pèlerinage à la Mecque, mais il ne le fait jamais, par peur de l'avenir, et il reste un individu malheureux.

Présages et rêves

Tout au long du roman, Santiago expérimente à la fois des rêves et des présages. Ses rêves sont une forme de communication approximative avec l'âme du monde et une représentation de sa légende personnelle. Les présages servent de guide pour réaliser ses rêves.

Les rêves sont aussi une forme de clairvoyance. Santiago rêve de combattre les faucons, qu'il raconte avec le chef tribal du désert, car ils indiquent un assaut imminent. La propension de Santiago à rêver le rapproche de la figure biblique de Joseph qui, grâce à ses visions prophétiques, a pu sauver l’Égypte. Les présages sont plus instrumentaux et sont généralement des événements singuliers, considérés comme un signe que l'univers l'aide à atteindre sa Légende personnelle. Ils sont également des signifiants de la croissance personnelle de Santiago.

Symboles

Alchimie

L'alchimie est le précurseur médiéval de la chimie moderne; son objectif final était de transformer les métaux de base en or et de créer un élixir universel. Dans le roman, l'alchimie sert de métaphore aux voyages des gens à la recherche de leur propre légende personnelle. Tout comme la légende personnelle d'un métal de base consiste à se transformer en or en se débarrassant de ses impuretés, de même les gens doivent se débarrasser de leurs propres impuretés pour l'obtenir. Dans le cas de Santiago, il s’agit de son troupeau de moutons, qui représente une richesse matérielle, ainsi que de sa relation naissante avec Fatima.

Malgré les textes consacrés à l'alchimie, les actions sont de meilleurs enseignants que les instructions écrites. Comme nous le voyons avec l'anglais, la connaissance centrée sur le livre ne le mène pas très loin. La bonne façon est d'écouter les présages et d'agir en conséquence.

Le désert

Contrairement à l'Espagne, la zone désertique est assez dure. Santiago se fait tout d’abord voler, puis doit se rendre jusqu’à l’oasis, puis est soumis à des épreuves encore plus pénibles, notamment en devenant le vent et en subissant des coups durs, avant de remplir sa propre légende personnelle. Le désert, dans son ensemble, symbolise les épreuves que le héros doit subir tout au long de sa quête. Cependant, le désert n'est pas simplement une terre d'épreuves; elle palpite de vie sous son apparence stérile, alors que l'âme du monde fait que tout sur Terre partage la même essence spirituelle.

Mouton

Les moutons de Santiago représentent une richesse matérielle peu profonde et son existence mondaine avant qu'il ne soit en harmonie avec sa propre légende personnelle. Alors qu'il aime ses moutons, il les considère principalement comme son gagne-pain matériel et rabaisse leur intelligence, affirmant qu'il pourrait les tuer un à un sans même s'en rendre compte.

Certains personnages restent au stade «mouton» de leur vie. Le marchand de cristal, par exemple, préfère rester dans la vie de tous les jours malgré une légende personnelle qui suscite des regrets.

Dispositifs littéraires: métaphores bibliques

En dépit d'être le voyage d'un héros allégorique avec une vision du monde panthéiste, L'alchimiste est en proie à des références à la Bible. Le nom de Santiago est une référence à la route de Santiago; Melchisédek, la première figure de mentor qu'il rencontre, est une figure biblique qui a aidé Abraham. Santiago lui-même est comparé à Joseph pour son don de prophétie. Même le troupeau banal de moutons a une connotation biblique, car les fidèles d'une église sont généralement comparés à des moutons.