Intéressant

Histoire des Noirs et histoire des femmes de 1700 à 1799

Histoire des Noirs et histoire des femmes de 1700 à 1799


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Précédent Suivant

Les femmes et l'histoire afro-américaine: 1700-1799

1702

  • New York a adopté une loi interdisant les rassemblements publics de trois Africains réduits en esclavage ou plus, interdisant aux Africains en esclavage de témoigner devant un tribunal contre des colons blancs et interdisant le commerce avec des Africains réduits en esclavage.

1705

  • Les codes des esclaves de Virginie de 1705 ont été promulgués par la Chambre des bourgeois dans la colonie de Virginie. Ces lois définissaient plus clairement les différences de droits entre les serviteurs sous contrat (européens) et les esclaves de couleur. Parmi ces derniers figuraient des esclaves africains et des Amérindiens vendus à des colons par d’autres Amérindiens. Les codes légalisaient spécifiquement le commerce des personnes asservies et établissaient les droits de propriété en tant que droits de propriété. Les codes interdisaient également aux Africains, même s'ils étaient libres, de frapper les Blancs ou de posséder des armes. De nombreux historiens s'accordent pour dire qu'il s'agissait d'une réaction à des événements, notamment à la Rébellion de Bacon, où des serviteurs blancs et noirs s'étaient unis.

1711

  • Une loi de Pennsylvanie interdisant l'esclavage a été annulée par la reine britannique Anne.
  • La ville de New York a ouvert un marché d'esclaves public à Wall Street.

1712

  • New York a réagi à la révolte des esclaves cette année-là en adoptant une loi visant les Noirs et les Amérindiens. La législation autorise les propriétaires d'esclaves à punir et autorise la peine de mort pour les Africains réduits en esclavage et reconnus coupables de meurtre, de viol, d'incendie criminel ou de voies de fait. La libération de ceux qui étaient asservis était rendue plus difficile par un paiement important au gouvernement et une annuité à celui qui avait été libéré.

1721

  • La colonie de Caroline du Sud a limité le droit de vote pour libérer les hommes chrétiens blancs.

1725

  • Pennsylvanie passéLoi visant à mieux réglementer les nègres dans cette province, fournissant davantage de droits de propriété aux propriétaires, limitant les contacts et la liberté des "Noirs libres et des mulâtres libres", et exigeant un paiement au gouvernement si un esclave était libéré.

1735

  • Les lois de la Caroline du Sud imposaient aux esclaves libérés de quitter la colonie dans les trois mois ou de retourner en esclavage.

1738

  • Les esclaves fugitifs s'établissent de manière permanente à Gracia Real de Santa Teresa de Mose, en Floride.

1739

  • Quelques citoyens blancs de Géorgie demandent au gouverneur de mettre fin à l’internement des Africains dans la colonie, qualifiant l’esclavage de tort moral.

1741

  • Après des procès pour conspiration visant à brûler la ville de New York, 13 hommes afro-américains ont été brûlés, 17 hommes afro-américains ont été pendus, ainsi que deux hommes blancs et deux femmes blanches.
  • La Caroline du Sud a adopté des lois plus restrictives sur les esclaves, autorisant l'assassinat d'esclaves rebelles par leurs propriétaires, interdisant l'enseignement de la lecture et de l'écriture aux personnes asservies et interdisant aux personnes asservies de gagner de l'argent ou de se rassembler en groupes.

1746

  • Lucy Terry a écrit "Bar's Fight", le premier poème connu d'un afro-américain. Il n'a été publié qu'après que les poèmes de Phillis Wheatley aient été transmis oralement avant 1855. Il s'agissait d'un raid indien dans la ville de Terry, dans le Massachusetts.

1753 ou 1754

  • Phillis Wheatley est né (esclave africain, poète, premier écrivain afro-américain publié).

1762

  • La nouvelle loi électorale de Virginie spécifie que seuls les hommes blancs peuvent voter.

1773

  • Le recueil de poèmes de Phillis Wheatley, Poèmes sur divers sujets, religieux et moraux, a été publié à Boston puis en Angleterre, faisant d'elle la première écrivaine afro-américaine publiée et le deuxième livre d'une femme à paraître dans ce pays sur le point de devenir les États-Unis.

1777

  • Le Vermont, s’établissant comme une république libre, a interdit la servitude dans sa constitution, autorisant la servitude sous contrat "liée par son propre consentement". C’est cette disposition qui fonde la prétention du Vermont sur le fait qu’il soit le premier État américain à interdire l’esclavage.

1780 - 1781

  • Le Massachusetts, première colonie de la Nouvelle-Angleterre à établir légalement la propriété d'esclaves, a découvert dans une série d'affaires judiciaires que l'esclavage était "effectivement aboli". Les hommes afro-américains (mais pas les femmes) avaient le droit de vote. En fait, la liberté est venue plus lentement, certains Africains réduits en esclavage devenant sous contrat. En 1790, le recensement fédéral ne montrait aucun esclave dans le Massachusetts.

1784

  • • (5 décembre) Décès de Phillis Wheatley (poète, esclave africain; premier écrivain afro-américain publié).

1787

  • Mary, la fille de Thomas Jefferson, le rejoint à Paris avec Sally Hemings, probablement la demi-soeur esclave de sa femme, accompagnant Mary à Paris.

1791

  • Le Vermont a été admis à l'Union en tant qu'État, préservant ainsi une interdiction de l'esclavage dans sa constitution.

1792

  • Sarah Moore Grimke est née (abolitionniste, défenseur des droits des femmes)

1793

  • (3 janvier) Naissance de Lucretia Mott (Quaker abolitionniste et défenseure des droits des femmes)

1795

  • (5 octobre 1795) Sally Hemings donne naissance à sa fille, Harriet, qui meurt en 1797. Elle donnera naissance à quatre ou cinq autres enfants, probablement du père de Thomas Jefferson. Une autre fille, Harriet, née en 1801, disparaîtra dans la société blanche.

Vers 1797

  • Sojourner Truth (Isabella Van Wagener) est une africaine esclave (abolitionniste, défenseur des droits de la femme, ministre, conférencier)

Précédent Suivant

1492-1699 1700-1799 1800-1859 1860-1869 1870-1899 1900-1919 1920-1929 1930-1939 1940-1949 1950-1959 1960-1969 1970-1979 1980-1989 1990-1999 2000-



Commentaires:

  1. Dozil

    Quel sujet gracieusement

  2. Calais

    Eh bien, tellement ...

  3. Nels

    Comme la variante, oui



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos