Intéressant

Désignation du calendrier AD ou AD

Désignation du calendrier AD ou AD

AD (ou AD) est une abréviation de l'expression latine "Anno Domini", qui se traduit par "l'année de notre Seigneur" et son équivalent en C.E. (l'ère commune). Anno Domini se réfère aux années qui ont suivi la supposée année de naissance du philosophe fondateur du christianisme, Jésus-Christ. Pour les besoins de la grammaire correcte, le format correspond bien à AD avant le numéro de l'année. AD 2018 signifie "L'année de notre Seigneur 2018", bien qu'il soit parfois placé avant l'année, parallèlement à l'utilisation de BC.

Le choix de commencer un calendrier avec l'année de naissance du Christ a été suggéré pour la première fois par quelques évêques chrétiens, y compris Clemens of Alexandria dans le C.E. 190 et l'évêque Eusebius à Antioch, le C.E. 314-325. Ces hommes ont travaillé dur pour découvrir quelle année Christ serait né en utilisant les chronologies disponibles, les calculs astronomiques et la spéculation astrologique.

Dionysius et Christ datant

En 525, le moine Scythian Dionysius Exiguus a utilisé les calculs antérieurs, ainsi que des récits supplémentaires d'anciens religieux, pour former une chronologie de la vie du Christ. Dionysius est celui qui a crédité le choix de la date de naissance "AD 1" que nous utilisons aujourd'hui - bien qu'il soit apparu qu'il avait perdu environ quatre ans. Ce n'était pas vraiment son but, mais Dionysos a appelé les années qui ont suivi la prétendue naissance du Christ "Les années de notre Seigneur Jésus-Christ" ou "Anno Domini".

Le but réel de Dionysius était d'essayer de déterminer le jour de l'année où il conviendrait que les chrétiens fêtent Pâques. (Voir l'article de Teres pour une description détaillée des efforts de Dionysius). Près de mille ans plus tard, la lutte pour trouver le moment de célébrer Pâques a conduit à la réforme du calendrier romain original appelé le calendrier Julien en celui que la plupart des occidentaux utilisent aujourd'hui - le calendrier grégorien.

La réforme grégorienne

La réforme grégorienne a été mise en place en octobre 1582 lorsque le pape Grégoire XIII a publié sa bulle papale "Inter Gravissimas". Ce taureau a noté que le calendrier julien existant était en place depuis 46 av. J.-C. avait dérivé 12 jours hors du parcours. La raison pour laquelle le calendrier julien a dérivé jusqu'à présent est détaillée dans l'article sur BC: mais brièvement, calculer le nombre exact de jours dans une année solaire était presque impossible avant la technologie moderne, et les astrologues de Julius Caesar se sont trompés en 11 minutes environ. année. Onze minutes, ce n’est pas si mal pour 46 av. J.-C., mais c’était un décalage de 12 jours après 1 600 ans.

Cependant, en réalité, les principales raisons du changement de calendrier grégorien étaient des raisons politiques et religieuses. On peut soutenir que le jour saint le plus élevé du calendrier chrétien est Pâques, date de "l'ascension", au cours de laquelle le Christ aurait été ressuscité des morts. L’église chrétienne a estimé qu’elle devait organiser un jour de célébration différent de celui de Pâques, à l’origine des pères fondateurs, au début de la Pâque juive.

Le coeur politique de la réforme

Les fondateurs de l'église chrétienne primitive étaient bien sûr juifs et ils célébraient l'ascension du Christ le 14e jour de Nisan, la date de la Pâque dans le calendrier hébreu, tout en ajoutant une signification particulière au sacrifice traditionnel à l'agneau pascal. Mais à mesure que le christianisme gagnait des adeptes non juifs, certaines communautés s'acharnèrent pour séparer Pâques de la Pâque.

En 325 de notre ère, le Conseil des évêques chrétiens de Nicée a fixé la date annuelle de Pâques à des fluctuations, tombant le premier dimanche après la première pleine lune survenant le lendemain du printemps (équinoxe vernal). Cela était intentionnellement complexe, car pour éviter de tomber le jour du sabbat juif, la date de Pâques devait être basée sur la semaine humaine (dimanche), le cycle lunaire (pleine lune) et le cycle solaire (équinoxe vernal).

Le cycle lunaire utilisé par le conseil de Nicée était le cycle métonique, établi au Ve siècle avant notre ère, qui montrait que de nouvelles lunes apparaissaient aux mêmes dates du calendrier tous les 19 ans. Au VIe siècle, le calendrier ecclésiastique de l'église romaine suivit cette règle de Nicée et, de fait, c'est toujours ainsi que l'église détermine chaque année la fête de Pâques. Mais cela signifiait que le calendrier julien, qui ne faisait aucune référence aux mouvements lunaires, devait être révisé.

Réforme et résistance

Pour corriger le décalage de la date du calendrier julien, les astronomes de Gregory ont déclaré qu'ils devaient "déduire" 11 jours de l'année. On a dit aux gens de s'endormir le jour où ils ont appelé le 4 septembre et de se réveiller le lendemain en appelant le 15 septembre. Bien sûr, les gens s'y sont opposés, mais il ne s'agissait que de l'une des nombreuses controverses qui ont ralenti l'acceptation de la réforme grégorienne.

Des astronomes concurrents se disputaient les détails; Il a fallu des années pour que les éditeurs d'almanach s'adaptent - le premier était à Dublin 1587. À Dublin, les gens se demandaient quoi faire des contrats et des baux (dois-je payer pour tout le mois de septembre?). Beaucoup de gens ont rejeté la bulle papale: la réforme révolutionnaire anglaise d'Henri VIII n'avait eu lieu que cinquante ans plus tôt. Voir Prescott pour un article amusant sur les problèmes que ce changement capital a causés aux gens ordinaires.

Le calendrier grégorien était meilleur en termes de temps que le Julien, mais la plupart des pays européens ont tardé à accepter les réformes grégoriennes jusqu’en 1752. Pour le meilleur ou pour le pire, le calendrier grégorien, avec sa chronologie chrétienne et sa mythologie, est (essentiellement) celui qui est utilisé à monde aujourd'hui.

Autres désignations courantes du calendrier

  • Islamique: A.H. ou AH, signifiant "Anno Hegirae" ou "l'année de l'Hijra"
  • Hébreu: AM ou AM, signifiant "Année après la création"
  • Western: BCE ou B.C.E., signifiant "avant l'ère commune"
  • Western: CE ou C.E., signifiant "l'ère commune"
  • Western basé sur le christianisme: BC ou B.C., signifiant "avant le Christ"
  • Scientifique: AA ou A.A., signifiant "l'âge atomique"
  • Scientifique: RCYBP, signifiant "Années radiocarbone avant le présent"
  • Scientifique: BP ou B.P., signifiant "Avant le présent"
  • Scientifique: cal BP, qui signifie "années étalonnées avant le présent" ou "années calendaires avant le présent"

Sources

  • Macey SL. 1990. Le concept de temps dans la Rome antique. Revue internationale des sciences sociales 65(2):72-79.
  • Peters JD. 2009. Calendrier, horloge, tour. MIT6 Stone et Papyrus: Stockage et Transmission. Cambridge: Institut de technologie du Massachusetts.
  • Prescott AL. 2006. Refuser la traduction: le calendrier grégorien et les premiers écrivains anglais modernes. L'annuaire des études anglaises 36(1):1-11.
  • Taylor T. 2008. Préhistoire vs Archéologie: conditions d'engagement. Journal de la préhistoire mondiale 21:1-18.
  • Teres G. 1984. Calculs de temps et Dionysius Exiguus. Journal d'histoire de l'astronomie 15(3):177-188.